Partenariat Novotel lance un partenariat avec WWF pour la protection des océans
10/06/2024
5 min

Novotel, qui soutient depuis longtemps la recherche d’équilibre de ses clients, a signé un accord de trois ans avec le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) pour la protection et la restauration des océans du monde entier, source d’équilibre pour la planète, à travers d’actions et de projets de conservation fondés sur la science.

A l'occasion de la Journée Mondiale des Océans (8 juin), Novotel, la marque fondatrice de Accor, a annoncé le lancement d'un partenariat international avec le WWF qui verra Novotel défendre la protection et la restauration des océans, à travers d’actions et de projets de conservation fondés sur la science.

L'équilibre est depuis longtemps au cœur de la marque Novotel, et aujourd'hui Novotel renforce cet engagement en choisissant d'aider la plus grande source d'équilibre de notre planète - l'océan.

Découvrez plus sur l'ambition du partenariat

Préserver l'océan pour les générations futures

L'océan est le plus grand « puits de carbone » du monde et la plus grande source d'équilibre planétaire. Il régule le climat, assure l'équilibre économique en fournissant des moyens de subsistance à 3,5 milliards de personnes, soit près de la moitié de la population mondiale, et protège les habitats et la faune. Cependant, il existe aujourd'hui un profond déséquilibre dans la manière dont le monde traite les océans, qui sont actuellement confrontés à la surpêche, à la destruction des habitats, à la pollution et à l'insuffisance des investissements durables. Sa santé nous concerne tous, et il est donc essentiel de contribuer à son bien-être. En changeant notre façon de nous comporter avec l'océan, d'utiliser ses ressources et d'investir dans son entretien, nous pouvons contribuer à assurer sa santé et sa résilience futures.

Travailler avec le WWF pour la Nature

Pour faire de cette ambition une réalité, Novotel est fier de dévoiler un partenariat inédit avec le WWF pour la Nature, un leader mondial dans la construction d'un avenir durable pour les personnes et la planète. Le WWF France apportera son expertise technique à Novotel, en aidant ses 580 hôtels dans le monde à avoir un impact positif sur l'océan, en stimulant et en guidant la marque et ses établissements dans de nombreux aspects de ses activités. Dans le cadre de ce partenariat, Novotel parrainera également plusieurs projets de conservation des océans du WWF à travers le monde.

Le Plan d'impact positif de Novotel

Novotel définira un plan d’action fondé sur la science sur trois ans, qui se reposera sur trois des actions prioritaires des Nations unies concernant les océans : la réduction de la pollution marine et de l’acidification des océans, notamment due aux activités terrestres ; la lutte contre la surpêche et la promotion de modèles de pêche durables ; et enfin l’amélioration des connaissances scientifiques et de la recherche sur la santé des océans.

En fonction de ces priorités, le « Plan d’impact positif » de Novotel déterminera des initiatives à court et à long terme organisées autour de quatre piliers :

  • Réduire l’impact du plastique, de l’eau et de l’empreinte carbone – faire en sorte que les hôtels Novotel mettent en œuvre des plans d’action à impact positif en vue de réduire la pression qu’ils exercent sur les ressources naturelles, notamment en réduisant leur utilisation du plastique, de l’eau et de l’énergie ;

  • Faire des choix alimentaires durables - réduire la consommation de viande et de poisson et les déchets dans les activités de restauration de Novotel, et poursuivre le développement de politiques durables pour les produits de la mer ;

  • Renforcer les connaissances et la sensibilisation aux océans – sensibiliser les clients, le personnel des hôtels et les communautés locales à la nécessité de protéger les océans et les former aux contribution positives possibles ;
  • Contribuer à la recherche et à l’innovation - en établissant des partenariats avec des ONG et en investissant dans l’innovation durable.

Avoir un impact positif

Le partenariat avec le WWF aidera Novotel à entreprendre des changements opérationnels et des actions pour le bien des océans et à mettre en œuvre son Plan d'impact positif.

En mettant spécifiquement l'accent sur l'océan, ce partenariat avec le WWF s’articule autour quatre objectifs :

  • Travailler sur des politiques et des chaînes d’approvisionnement durables pour les produits de la mer, à l’intention des hôtels et des restaurants Novotel
  • Sensibiliser les clients et les employés à l’importance des océans de la planète
  • Plaider en faveur de la préservation des océans pour inspirer le secteur et les responsables politiques
  • Préserver et restaurer la biodiversité marine en soutenant cinq projets phares du WWF à travers le monde.

Les projets de conservation du WWF France dans le monde

Dans le cadre de ce partenariat, Novotel soutiendra des projets de conservation essentiels du WWF France dans le monde entier, notamment :

  • La protection des herbiers de posidonies, des plantes à fleurs marines, endémiques de la Méditerranée, qui jouent un rôle clé en tant que puits de carbone - en retirant le carbone de l’atmosphère - et sont utiles à 25 écosystèmes marins différents.
  • L’identification et l’enlèvement des filets et engins « fantômes » - matériels de pêche volontairement ou involontairement abandonnés en mer, la forme la plus mortelle de déchets marins, qui provoquent des dégâts considérables sur les tortues, mammifères marins, poissons élasmobranches (requins et raies) et oiseaux marins.
  • Un soutien au Blue Panda du WWF France, qui navigue à travers la Méditerranée pour mener des opérations telles que des plongées scientifiques, la protection des cétacés contre les collisions avec les véhicules marins, et la protection des raies et requins menacées. Le Blue Panda mène aussi une mission de sensibilisation auprès du grand public sur la Méditerranée, ses défis spécifiques et les travaux entrepris pour la protéger.
  • Le suivi et la traçabilité des tortues marines en Asie-Pacifique, le recueil de données sur leurs déplacements depuis les plages de nidification jusqu’aux couloirs de migration et aux aires de recherche de nourriture, et la cartographie des populations critiques et des zones de conservation. Six espèces de tortues marines sur sept restent menacées par le prélèvement, le commerce illégal, la capture par les pêcheries commerciales et la disparition des plages de nidification.
  • La protection des tortues marines de l’Atlantique occidental, le renforcement de la coopération régionale sur les techniques de pêche durable et la lutte contre la pêche illégale. La lutte contre cette pratique de pêche, illégale et non réglementée, permettra de protéger les tortues luth qui se reproduisent sur les zones côtières des Guyanes, ainsi que les tortues vertes et olivâtres du Brésil au Venezuela..
Consulter le communiqué de presse