MENTIONS LEGALES


Mentions légales du site Accor.com

Vous êtes actuellement connecté au site internet institutionnel de Accor SA.

L'utilisateur en ayant accès à ce site s'engage à se conformer aux présentes conditions d'utilisation.

Informations éditeur :

Ce site est édité par :

ACCOR SA

  • Société Anonyme au capital de 788 988 642 euros,
  • Immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Nanterre sous le N° 602 036 444,
  • Siège social : 82, rue Henri Farman - 92130 Issy-les-Moulineaux - France.

Direction de la Communication Accor

  • 82, rue Henri Farman
    CS 20077
    92130 Issy-les-Moulineaux
    France
  • Tél. 01 45 38 88 00

Directeur de la publication : Sébastien Bazin

Nom du responsable de la rédaction du site : Charlotte Thouvard

Informations hébergeur :

L’hébergement de ce site est réalisé par la société Microsoft Corporation, dont le siège social est sis 1 Microsoft Way - Redmond, Washington- 98052, UNITED STATES, via la plateforme Windows Azure. 

 

CONDITIONS D’UTILISATION

Conditions d'utilisation du site internet www.accor.com

Informatique et Liberté

Pour en savoir plus sur la politique du groupe Accor en matière de protection des données personnelles de ses clients, veuillez consulter la Charte de Protection des Données Personnelles des Clients.

Droits d'auteur / Copyright

La présentation et chacun des éléments, y compris le nom de domaine, les marques, logos, enseignes, dessins, illustrations, photographies, textes, graphiques et autres fichiers apparaissant sur le présent site www.accor.com, sont protégés par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle, et appartiennent à Accor SA ou font l'objet d'une autorisation d'utilisation.

Aucun élément composant le site www.accor.com ne peut être copié, reproduit, modifié, réédité, chargé, dénaturé, transmis ou distribué de quelque manière que ce soit, sous quelque support que ce soit, de façon partielle ou intégrale, sans l'autorisation écrite et préalable de Accor SA à l'exception d'une stricte utilisation pour usage personnel, privé et non-commercial, sans modification des éléments présents sur le site www.accor.com.

La mention suivante doit notamment apparaître sur toute copie autorisée de tout ou partie du contenu du site: ©Copyright Accor SA. Les photographies figurant sur le site www.accor.comne sont pas contractuelles.

Toute autre utilisation non expressément autorisée du site www.accor.com ou de ses éléments constituerait une atteinte aux droits de Accor SA passible notamment de contrefaçon sanctionnée par les articles L 355-2 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle.

Droits de Accor en sa qualité de producteur de bases de données

Tout client, prospect ou partenaire dispose d’un droit personnel, non exclusif, incessible et intransmissible de consultation des informations contenues sur le site www.accor.com pour ses propres besoins à des fins de réservation hôtelière.

Il est autorisé à extraire et/ou réutiliser une partie du contenu de ce site à des fins personnelles de consultation, sous réserve que cette extraction et/ou réutilisation ne porte pas sur une partie, appréciée qualitativement ou quantitativement, substantielle du contenu de ce site. En outre, est également interdite l’extraction et/ou la réutilisation répétée du contenu, même non substantiel, de ce site.

Toute reproduction totale ou partielle du site à des fins autres est expressément prohibée par les articles L. 342-1 et L. 342-2 du Code de la propriété intellectuelle. Est également interdite la communication au public de tout ou partie du contenu du site, sous quelque forme et à destination de quelque public que ce soit.

En particulier, l’utilisation à des fins commerciales du contenu de ce site est expressément interdite.

Crédit Photographies

  • (C) 2021 Claudio Trasforini.
  • @IngridRasmussen
  • @peterbucks
  • @RomainRicard-3
  • © Aaron Macrae
  • © Abaca Press Pavlos Efthimiou
  • © Abaca Press- Raphaël Olivier
  • © Abaca Press/Didier Delmas
  • © Abaca Press/Jasper James
  • © Abaca Press/Rebecca Hobday
  • © Abaca Press/Rebecca Hobday / Photo library
  • © Abaca PressAaron Joel Santos
  • © Abaca PressBarbara Zonzin
  • © Abaca PressDidier Delmas
  • © Abaca Press-Peter Jackson
  • © Ahmet Gül
  • © Andrei Zdetovetchi
  • © Anshuman Sen
  • © Bernhard Winkelmann
  • © Brandon Barre
  • © Edvard Tosun
  • © Geoff Lung
  • © Getty Images freemixer
  • © Getty images/Peetatham Kongkapech
  • © Glyn Ridgers
  • © Guido Leifhelm
  • © Ingrid Rasmussen
  • © Into Dust Photography Kimberly Person
  • © Isabel Blanco Rico
  • © Jenny Zarins
  • © Jeremy Goguillon
  • © John Heng
  • © Julie Vola
  • © Lauren Bamford
  • © Lee Khim Chin
  • © Manoo Manookulkit
  • © Neil Soriano
  • © Nicolas Dumont
  • © Pharadorn Inyasri
  • © Ralf Tooten
  • © Stephane Michaux
  • © Tamer Harteviouglu
  • © Viktor Kery
  • © Zoe-Fidji Schmidmaier
  • © Abaca Corporate - Jérémie Mazenq
  • © Abaca Corporate Jérémie
  • © Abaca Corporate/Thimothée Franco
  • © Abaca Press, Filip Gierlinski
  • © Abaca Press/Jérémie Mazenq
  • © Abaca Press/Sandrine Roudeix
  • © Abaca PressGiuliano Ottaviani
  • © Abaca PressMitja Kobal
  • © Accor
  • © Adel Romangeh
  • © Agus Darmika
  • © Alexey Kutelev
  • © Alexey Scherbakov
  • © Anderson Vieira da Silva
  • © Anna Semiachko
  • © Audrey Neracoulis
  • © Augusto Mory
  • © Bui The Trung Nam
  • © Christopher Amat
  • © Christopher Kewish
  • © Christos Drazos
  • © Dany Eid
  • © Dewandra Djelantik
  • © DTM Production - Ibrahim Karaman
  • © Emine Esin Barutçu
  • © Energy Observer Productions - Amélie Conty
  • © Eric Cuvillier
  • © Fédération Française de Tennis
  • © Florian Léger
  • © Francis Amiand
  • © Geoff Lung
  • © Gerry O'Leary
  • © Getty images
  • © Gilles Trillard
  • © Glyn Ridgers
  • © Guillaume Ayer
  • © Harald Schaack
  • © Hubert Kang
  • © Huy Lan Nguyen
  • © Jake Terry
  • © Jean-Dominique Martin
  • © Jenny Zarins
  • © Jhankarlo Photography
  • © Joël Biletta
  • © Jorg Sundermann
  • © Josu Torrealday Beistegi
  • © Julie Soefe
  • © Kaan Sensoy
  • © Kate Berry
  • © Ken Seet
  • © Kevin KaminskiVRS Studios
  • © La Veranda Resort Phu Quoc MGallery
  • © Lauren Bamford
  • © Laurent Sarazin
  • © Lisa Romerein
  • © Louis Sainclair
  • © Lukasz Macina
  • © Manoo Manookulkit
  • © Mark Farwell
  • © Martin Goddard
  • © Martin Westlake
  • © Mathilde Langevin
  • © Mercure Porto
  • © MGallery Hotel Collection
  • © Michael Spencer
  • © Min Wenguo
  • © Minh Tang
  • © Mohamad Ali
  • © Mondrian
  • © Monique Kraan
  • © Mövenpick H&R Management AG
  • © Mövenpick Hotels & Resorts
  • © Niall Clutton
  • © Nick Simonite
  • © Nicolas Aneston
  • © Nicolas Dumont
  • © Novotel
  • © Paul Thuysbaert
  • © Pavlos Efthimiou
  • © Pharadorn Inyasri
  • © Phuchiss Preechabhan.
  • © Piotr Gesicki
  • © Pullman
  • © Richard Mark Dobson
  • © Robert Lenhart
  • © Romulo Fialdini
  • © Sahir Ugur Eren
  • © Sarah Arphi
  • © Scott Snider
  • © Sébastien Dupic
  • © Séverine Beaudot
  • © Sineeporn Chillanond
  • © Stéphane Baehler
  • © Suksan Samranrit
  • © Sunya Thadathanawong
  • © Susan Lasen Abugattas
  • © Tamer Harteviouglu
  • © Terence Uy
  • © Tessa Chrisp
  • © Thierry d'Istria
  • © Thomas de Cian
  • © Thomas Dhellemmes
  • © Timothy Gerard Barker
  • © Tommaso Pini
  • © VRX Studio
  • © You Sun Moon
  • © Young Jin You
  • ©25hours hotels
  • ©Energy Observer
  • ©Kris Sieniawski
  • ©PUR Projet, Patrick Wack, Théophile Signard
  • © 2010 Paul Warchol Photography, Inc.
  • © Abaca Press- Raphaël Olivier
  • © Abaca PressAaron Joel Santos
  • © Bartek Winnicki
  • © Brandon Barre
  • © Edvard Tosun
  • © Francois Aubonnet
  • © Getty Images freemixer
  • © Hubert Kang
  • © Manoo Manookulkit
  • © Mark Sherborne
  • © Michael Jones
  • © Neil Soriano
  • © Nicolas Anetson
  • © Nicolas Dumont
  • © Ryan Forbes
  • © Scott Wright
  • © Senol Gunel
  • © Tamer Harteviouglu
  • © Tomasz Fryszkiewicz
  • ©Audrey Neracoulis
  • ©Banyan Tree
  • ©Duwi
  • ©Glyn Ridgers
  • ©KIATTIPONG PANCHEE
  • ©Monique Kraan
  • Abaca Press/ Raphael Olivier
  • Abaca Press/Didier Delmas
  • Abaca PressEtienne Ruggeri
  • ABACApress/Didier DELMAS
  • ABACAPRESS/JASPER JAMES
  • Abacapress/Raphael Olivier
  • Abacapress/Rebecca Hobday
  • ABACApress/Sandrine Roudeix
  • Agence DesjeuxDelaye
  • Amil Pasricha
  • Amir Yakdi
  • Andrea Zanchi
  • Anshuman Sen
  • Anthony Parkinson
  • Astore
  • best-photo
  • Bill Wisser
  • Bravo! Fotografia, Curitiba, PR, Brasil
  • Christopher Kewish
  • coloroftime
  • CREDIT ADRIEN DIRAND
  • David Uribe Posada
  • Dimorestudio
  • Feix & Merlin
  • Feline Fields by Mantis
  • Geoff Lung Photography
  • Gerry O'Leary
  • GettyImages-1056326216
  • GettyImages-867431800
  • GLAM photo+design
  • JOE AGDEPPA
  • Karel Balas
  • Lars H.Laursen Thomas Andersen
  • MARONI_J4@F.JEGO&S.GEORGES_3
  • Nik Koenig
  • Pauline Ballet pour Accor
  • powerofforever
  • Pullman Bangkok King Power - Thaïlande © Michael Spencer
  • Raffles Singapore © Ralf Tooten
  • Selin Saral
  • Sherine Zineldin
  • Stéphane Lapeyre
  • StephanLe
  • Stone DesignsMadrid
  • Thierry D'Istria
  • THOMAS ANDERSEN
  • Tous droits Golem Images pour thecamp et Corinne Vezzoni et Associés Architecte
  • Tous droits réservés / All rights reserved - Gilles TRILLARD
  • www.tbfoto.com.br
  • Yann Deret

© copyright photothèque Accor

© Fotolia.com


Index relatif à l’égalité salariale entre les femmes et les hommes


Le Décret n° 2019-15 du 8 janvier 2019 vise à supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes dans l'entreprise. L’index de l’égalité entre les femmes et les hommes permet aux entreprises mesurer les écarts de rémunération et de situation entre les femmes et les hommes. Il met en évidence les points de progression sur lesquels agir quand ces disparités sont injustifiées.

L’objectif fixé par le gouvernement est de supprimer les 9 % d’écarts existants au niveau national en 3 ans.

L’index est noté sur 100 points. Il est calculé à partir de cinq indicateurs pour les entreprises de plus de 250 salariés et de quatre indicateurs pour celles de 50 à 250 salariés :
1. Les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, à poste et âge comparables.
2. L’écart de répartition des augmentations individuelles entre les femmes et les hommes.
3. L’écart de répartition des promotions entre les femmes et les hommes.
4. Le pourcentage de salariées augmentées au retour de congé de maternité.
5. La parité entre les femmes et les hommes parmi les dix plus hautes rémunérations.

L’entreprise doit atteindre un niveau minimum de 75 points. En dessous de 75 points, elle devra mettre en place des mesures correctives dans un délai de trois ans ou payer des pénalités allant jusqu’à 1 % de la masse salariale. L’index devra être publié, chaque année, sur les sites internet et être communiqué au comité social et économique (CSE) et à l’inspection du travail (DREETS). 
Depuis le 1er mars 2020, l’index égalité Femmes-Hommes est déployé pour toutes les entreprises de plus de 50 salariés. Les scores des différentes entités juridiques de plus de 50 salariés du Groupe Accor pour l’année 2021 sont les suivants :
 

Responsabilité

L'ensemble des informations accessibles via ce site sont fournies en l'état. Accor SA ne donne aucune garantie, explicite ou implicite, et n'assume aucune responsabilité relative à l'utilisation de ces informations.

L'utilisateur est seul responsable de l'utilisation de telles informations.

Accor SA se réserve le droit de modifier à tout moment les présentes notamment en actualisant le site www.accor.com.

Accor SA ne pourra être responsable pour quel que dommage que ce soit tant direct qu'indirect, résultant d'une information contenue sur ce site.

L'utilisateur s'engage à ne transmettre sur ce site aucune information pouvant entraîner une responsabilité civile ou pénale et s'engage à ce titre à ne pas divulguer via ce site des informations illégales, contraires à l'ordre public ou diffamatoires.

Accor SA met tout en œuvre pour offrir aux utilisateurs des informations et/ou des outils disponibles et vérifiés, mais ne saurait être tenue pour responsable des erreurs, d’une absence de disponibilité des informations et/ou de la présence de virus sur son site www.accor.com.

Les sites extérieurs au Groupe Accor ayant un lien hypertexte avec le présent site ne sont pas sous contrôle de Accor SA qui décline par conséquent toute responsabilité quant à leur contenu. L'utilisateur est seul responsable de leur utilisation.

Lien hypertexte

La création de liens hypertexte vers le site www.accor.com est soumise à l'accord préalable de Accor SA. Pour toute demande, vous pouvez sélectionner "Autres contacts" dans la rubrique "Contacts" puis choisir "le contenu du site corporate". 

Messagerie

Pour toute remarque sur le fonctionnement du site www.accor.com, vous pouvez envoyer un message en sélectionnant dans la rubrique Contact le type de demande " le contenu du site corporate  ".

Important

Les messages que vous nous ferez parvenir par l'intermédiaire d'Internet peuvent être interceptés sur le réseau. Jusqu'à ce qu'ils nous parviennent, leur confidentialité ne peut être garantie.

Ecarts de représentation entre les femmes et les hommes parmi les cadres dirigeants et parmi les membres des instances dirigeantes en entreprise

La loi n°2021-1774 du 24 décembre 2021, dite loi « Rixain », vise à accélérer l’égalité économique et professionnelle, notamment accélérer la participation des femmes à la vie économique et professionnelle.
Parmi les dispositions applicables aux entreprises, l’article 14 de la loi ajoute à la loi Copé-Zimmerman des mesures permettant de féminiser (ou masculiniser lorsque les hommes sont minoritaires) la direction des entreprises comptant au moins 1 000 salariés, par deux mesures :

  • L’obligation de publier annuellement les écarts de représentation entre les hommes et les femmes parmi les cadres dirigeants et parmi les membres des instances dirigeantes des entreprises ;
  • L’introduction d’un quota progressif minimum de femmes (ou d’hommes, le cas échéant) parmi les cadres dirigeants et parmi les membres des instances dirigeantes des entreprises.

Ce quota entrera en vigueur en deux temps : au 1er mars 2026, la proportion de femmes au sein de chacun des viviers pris séparément (les cadres dirigeants et les membres des instances dirigeantes) ne pourra être inférieur à 30 %, puis à 40% au 1er mars 2029.

Si l’entreprise n’atteint pas le premier objectif au 1er mars 2026, des mesures adéquates et pertinentes de correction devront être proposées dans le cadre de la négociation sur l’égalité professionnelle.

La proportion est appréciée en fonction du temps passé sur l’année comptable en tant que cadre dirigeant ou membre des instances dirigeantes.

La définition retenue pour les cadres dirigeants correspond, au sens du Code du travail, aux salariés pouvant être considérés comme des travailleurs sans référence horaire et dispensés du respect des règles de droit commun relatives au décompte du temps de travail.

Quant aux membres des instances dirigeantes, le périmètre retenu correspond aux membres du Comité de direction d’un membre du Comité exécutif.

Les écarts de représentation devront être publiés, chaque année, sur le site internet de l’entreprise ainsi que sur le site internet du ministère chargé du Travail, et être mentionnés dans la BDES.

La seule entreprise du Groupe Accor de plus de 1 000 salariés pour l’année 2021 est ACCOR SA, dont les écarts de représentation sont les suivants :